mercredi 29 janvier 2020

COÛT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES





VIVEMENT LA FIN DES SUBVENTIONS aux industries fossiles! Voici les chiffres!
https://www.cbc.ca/news/opinion/opinion-oil-industry-subsidies-1.5476030





Bonjour à tous,
Une excellente analyse et présentation nous est proposée par Jean de
Kervasdoué, économiste mais, surout, qui s'y connaît fort bien dans le
secteur de l'énergie, assisté de Pierre Vincenzo Piazza comme collaborateur
annexe.

La conclusion: malgré tous les espoirs que l'on peut mettre dans l'éolien
et le solaire, puisque la demande mondiale en énergie passera de 18 TWh/
année à 49 TWh (selon un scénario "moyen"), ces sources d'énergie ne
pourront combler les énormes demandes à venir en électricité.

Ainsi, par une démonstration simple et efficace, il est mis en évidence le
fait que, pour répondre aux seuls besoins en pointe de la région Ile-de-France
(Paris et ses environs):

"... il faudrait installer au sol des panneaux sur 308 kilomètres carrés (trois
fois la surface de Paris) ce qui coûterait plusieurs dizaines de milliards d'euros
et, nous l'avons dit, du fait de l'intermittence, ne suffirait pas à approvision-
ner la capitale !"

"Quant à l'éolien, pour atteindre la production d'un réacteur nucléaire à eau
pressurisée (EPR), il faudrait installer des éoliennes sur tout le rivage méditer-
ranéen de Perpignan à Nice, mais cela ne suffirait pas : il faudrait y ajouter le
tour de Corse pour atteindre les 800 kilomètres nécessaires à leur installation."

Et la conclusion de l'économiste: qu'on le veuille ou non, simplement pour
répondre à la demande à venir en électricité au niveau mondial, les choix sont
simples:

- centrales au charbon/mazout/gaz naturel

ou

- centrales nucléaires à fission

en espérant que, plus tôt que tard, la fusion nucléaire serve à répondre à nos
besoins toujours croissants en énergie, que ce soit dans les pays développés
mais également dans les pays en développement tel l'Inde, l'Afrique,...

Cela étant, pour tous les néophytes dans le domaine de l'énergie et pour tous
ceux et celles qui veulent départager les conclusions émises tant par les climato-
négationnistes que les climato-alarmistes, une excellente présentation qui per-
mettra d'invalider - ou non - nombre de légendes urbaines...

[PS: A titre d'exemple, une centrale nucléaire de 600 MW, avec un facteur de
disponibilité de 90-95 % (FU), produit annuellement à peu près la même quantité
d'énergie que tous les groupes de la centrale Manic 3 (6 * 200 MW) ayant un facteur
de disponibilité voisin de 60 %]







Aucun commentaire:

Publier un commentaire